Dans ces temps obscures musicaux, un collectif s'est monté pour redonner ces lettres de noblesse à la bonne vieille K7 audio.

Leur manifeste :

MonsterK7 est un petit label indépendant amoureux des beaux objets musicaux. Son but premier : réhabiliter la K7 audio, support phonographique sacrifié sur l'autel de la modernité au profit du bientôt défunt Compact Disc. Introduite dans les bacs en 1963 et éclipsée par le CD dès 1982, elle n'aura donc eu qu'une grosse vingtaine d'années de gloire. Et pourtant, nous avons tous une pensée émue pour ces chères compilations enregistrées ado sur cassette audio.

ALORS REHABILITONS LA CASSETTE AUDIO ET REDONNONS LUI LA PLACE QU'ELLE MERITE DANS L'INDUSTRIE MUSICALE ACTUELLE.

Une place marginale certes, mais mérite-t-elle vraiment plus? Par ailleurs, MonsterK7 participera à la sortie d'objets musicaux originaux, sur format cassette audio mais pas que, enregistrés et packagés à la main loin des chaînes de fabrication standardisées et sortis en tirage (très) limité. Si vous avez un projet, n'hésitez pas à nous contacter.

Libération en parlait, il y a déjà quelques temps.